2012 – Le combat des Blanche-Neige

Le combat des Blanche-Neige

Entre la version ‘Blanche Neige’ de Tarsem Singh sortie le 11 avril et celle de Rupert Sanders ‘Blanche-Neige et le chasseur’ qui sortira le 13 juin, il y en a pour tout les goûts. Une version pour enfants avec Julia Roberts et une plus adulte, plus guerrière aussi avec Charlize Theron et Kristen Stewart, l’héroïne de ‘Twilight’.

Bien sûr beaucoup de chose rassemblent ces deux productions à commencer par la Méchante Reine, la gentille Blanche-neige, le beau Prince Charmant et les incontournables 7 nains. Mais voyons plus en détails ce qui les différencie.

‘Blanche Neige’ de Tarsem Singh

Ce film d’aventure est une comédie pour enfant mais elle conviendra aussi aux plus grands, nostalgiques des dessins animés de leur enfance. Julia Roberts y campe le rôle d’une Reine toujours inquiète de vieillir, qui doit se marier avec le Prince Charmant pour régler quelques problèmes financiers. Evidement le Prince Charmant tombe amoureux de Blanche-Neige, jouée par Lily Collins, la fille de Phil Collins, que la Reine a vite fait de bannir dans la forêt. Blanche-Neige décide alors de se rebeller et de détruire, avec l’aide de ses nouveaux amis, le futur mariage royal.

‘Blanche-Neige et le Chasseur’ de  Rupert Sanders

Cette production Hollywoodienne, met en scène une Blanche-Neige guerrière, incarnée par Kristen Steward, à grand renfort d’armure et d’effets spéciaux, elle s’en va en guerre contre la Reine. Pour l’aider, celui qui devait la tuer, le Chasseur, Chris Hemsworth, déjà vu dans ‘Thor’ et ‘Star Trek’. Un détournement de l’histoire originelle donc puisque Blanche-Neige tend plus à tomber amoureuse du Chasseur que du Prince Charmant. Reste à aller voir le film en salle pour connaitre le dénouement de ce trio amoureux.

Fini la corvée du balai et de la vaisselle pour Blanche Neige

Une Blanche-Neige qui oublie d’attendre le Prince Charmant et qui choisit donc de s’activer pour aller le chercher elle-même et au passage sauver le royaume de l’emprise d’une reine machiavélique. Voilà de la modernité dans ce compte des frères Grimms vieux de 200 ans ! Les féministes seront heureuses de voir que non, Blanche-Neige ne se cantonne pas aux taches ménagères dans la maison des 7 nains en attendant que le prince charmant pointe le bout de son nez pour l’emmener sur son beau cheval blanc. En revanche, la version originale que nous connaissons tous en prend un sacré coup. A vous de voir si vous appréciez la métamorphose ou non…

film industry network france devenez membre